Projets éducatif et pédagogique

 

L’Ecole de la Visitation est non seulement libre, mais aussi catholique : elle fait partie de cet important réseau qui rassemble plus de la moitié des écoliers en Communauté française. Son attachement à un mode de fonctionnement (le libre) et à une religion (la catholique) est important car il va influencer les valeurs de l’école et sa manière d’éduquer les enfants.

 

L’école de la Visitation se rallie à un projet éducatif et un projet pédagogique particuliers, mis au point par la Fédération des écoles du réseau libre catholique (FédéFOC). Ces deux projets poursuivent évidemment les quatre objectifs généraux mais ils mettent également l’accent sur des valeurs, idées ou conceptions propres au réseau, ce qui marque sa différence.

 

Le projet éducatif

Eduquer des enfants n’est jamais neutre : dans l’éducation, il y a toujours un projet de société et une idée de ce que les enfants seront quand ils auront grandi. Quels enfants veut-on et quels adultes veut-on qu’ils deviennent ? La question est sérieuse, car les réponses peuvent être totalement différentes : veut-on apprendre aux enfants à se battre contre les autres pour avoir la meilleure place ou à collaborer pour construire ensemble un monde meilleur ?

Les écoles libres catholiques choisissent la deuxième solution car elles développent les valeurs humanistes qui s’inspirent de la religion catholique enseignée par Jésus-Christ. Elles cherchent ainsi à développer chez leurs élèves les qualités propres à l’être humain (intelligence, ouverture au monde, aux autres et à soi, entraide, engagement  et solidarité) mais elles le font en lien avec les enseignements de la religion catholique tout en  respectant la liberté religieuse de chacun.

 

Concrètement, l’école de La Visitation n’exige pas de ses élèves qu’ils soient de religion catholique ou qu’ils soient pratiquants ; elle accueille tous les enfants (même s’ils ne sont pas baptisés) et respecte leurs croyances. Néanmoins, elle organise un unique cours de religion, obligatoire pour tous, où elle enseigne le catholicisme et fait découvrir les autres religions.  De plus, elle prévoit des lieux et des moments de réflexion spirituelle et de célébration (surtout lors des grandes fêtes chrétiennes comme la Toussaint, Noël, Pâques, …).

 

Le projet pédagogique

Ce projet décrit la pédagogie, c’est-à-dire la manière dont l’école guide les enfants dans leurs apprentissages.

En les caricaturant, deux grandes conceptions pédagogiques peuvent être distinguées :

La pédagogie transmissive est celle où l’enseignant veut surtout transmettre, faire passer ses savoirs aux élèves ; alors, apprendre se résume souvent à écouter-retenir-répéter  ; les matières scolaires sont saucissonnées, sans rapport établi entre elles ; les élèves reproduisent chacun pour soi les exercices imposés ; ils doivent travailler seuls ; l’erreur est une faute que l’on punit ; l’évaluation sert surtout à mesurer les fautes (donc ce que les élèves ne savent pas) et à les classer selon leur vitesse d’apprentissage.

 

La pédagogie constructiviste (la construction des savoirs) demande que l’enseignant mette ses élèves en recherche afin de trouver des solutions à un problème réel et complexe ; alors, apprendre c’est chercher, expérimenter, faire des essais, commettre des erreurs et les corriger, comprendre les difficultés ; ainsi on devient compétent car on se sert de ses savoirs dans la vraie vie ; les élèves sont actifs et solidaires car chacun apprend avec, par et pour les autres ; l’évaluation sert à voir d’où l’on vient et où l’on va ; chaque élève est encouragé à se surpasser plutôt qu’à dépasser les autres.

Le projet auquel adhère l’école de La Visitation encourage fortement  la pédagogie constructiviste.

Ce choix a déjà produit et entraînera encore bien des changements par rapport à l’école traditionnelle, qui pratiquait surtout la pédagogie transmissive : c’est ainsi que

  1. ✦  Les élèves travailleront plus activement pendant la classe : ils se lanceront dans des recherches avec leurs enseignants et leurs camarades, en s’aidant de tout le matériel mis à leur disposition : livres, encyclopédies, ordinateurs, Internet, mails, etc.
  2. ✦Le travail à domicile sera moins scolaire : il ressemblera moins aux devoirs et leçons habituels (qui sont la suite des exercices faits en classe) et sera plus orienté vers des applications des savoirs dans la vraie vie, vers des recherches qui nécessitent de sortir de l’école, etc.
  3. ✦Les bulletins suivront mieux les progrès des élèves et pointeront plus précisément les problèmes et leurs solutions.
  4. ✦Les enseignants travailleront en équipes et en cycles et tenteront d’allumer l’intelligence de leurs élèves grâce aux défis qu’ils leur poseront.
  5. ✦Les parents seront responsabilisés car ils seront reconnus comme les premiers éducateurs de leurs enfants et comme des partenaires de l’école.

La pédagogie constructiviste amène d’office, à tous les niveaux de l’école,  une plus grande démocratie qui se concrétise par une plus forte attention à l’avis et aux sentiments de tous, à leurs problèmes et à leurs idées, bref à leur participation active à la vie de l’école.